Guinée/Mali: Comparaison n’est pas raison.

Toute comparaison a ses limites et ne saurait par conséquent, en aucune façon, faire office de preuve“.

Pendant que Colonel Doumbouya en Guinée s’offre des Fotoshootings, Assimi Goita  putschiste et président de transition au Mali aussi, discret et travailleur vient d’inaugurer son 200ème forage en une année.

Le Mali sous embargo depuis des mois, vient de lancer des travaux du Projet de lithium de Goulamina d’une valeur de 250 millions USD qui va faire du Mali le premier pays producteur de cette matière première. 

Cette somme devrait permettre à la société Leo lithium de construire une mine et une usine sur une durée de deux ans.

La coentreprise formée par l’australien Firefinch et le chinois Ganfeng Lithium pour piloter le projet malien de lithium Goulamina estime qu’environ 100 millions USD de cette somme seront dépensés au Mali.

Et au Mali la récolte de coton a atteint le niveau historique de 760 000 tonnes en 2021/2022.  La campagne 2020/2021, n’aura été qu’un mauvais souvenir. 

En 2021/2022, la filière coton a fait mieux que rebondir. Elle a franchi un nouveau cap.

Mieux: Assimi Goita retourne 100 millions par mois au pays. Il renonce à une partie de ses émoluments. Et ill a depuis longtemps décidé de « renoncer à deux tiers de son fond de souveraineté ».

Un geste qu’aurait décidé de poser ce jeune Colonel pour montrer son engagement dans la réhabilitation économique du pays fortement affecté par une crise sécuritaire sans précédent. 

Il retourne ainsi 100 millions de FCFA par mois au pays.

Et face au cri du cœur de la diaspora malienne, par rapport aux personnes qui ont des doublons les empêchant donc d’avoir un passeport malien et un titre de séjour dans les pays occidentaux. 

Son gouvernement a trouvé une solution convenable pour éviter de priver les maliens de la diaspora de leurs droits d’obtenir un passeport. 

Sans bien évidemment oublier la montée en puissance de l’armée malienne face au djihadisme et au terrorisme dans le pays. 

Alors peut-on en toute sincérité comparer le gouvernement de transition malien à celui guinéen? 

Pour certains africains et guinéens obnubilés par l’ethnocentrisme politique et sous l’emprise spectrale des puissances néocolonialistes, la réponse est oui. 

Or quoi qu’on dise, Goita est devenu le symbole de la liberté, de l’indépendance, de la dignité, de l’émancipation des peuples africains. Ces actes le prouvent. 

Donc il est impératif de comprendre que le Mali n’est ni la Guinée, ni le Togo, ni le Bénin, ni la Côte d’Ivoire, ni le Sénégal. 

Il est à l’heure actuelle différent de Mamady Doumbouya et de ces présidents africains à la solde du néolibéralisme sauvage qui croient que le développement économique signifie la construction des gratte-ciels, hypothéquer les ressources naturelles des futures générations et tout comme son futur. 

Ils ne se rendent pas compte que les inégalités à travers de  tels projets de développement resteront trop prononcées et vont nuire au bien-être économique et à la stabilité de l’économie et ne  prendra jamais en compte la répartition juste des ressources.

Adam Smith — l’un des fondateurs de la science économique moderne — avait clairement conscience qu’une mauvaise répartition des richesses pouvait saper le système du marché libre.

N’a-t-il pas dit : «Cette disposition à admirer, et presque à vénérer, les riches et les puissants, ainsi qu’à … négliger les personnes pauvres et d’humbles conditions … est la cause la plus grande et la plus universelle de la corruption de nos sentiments moraux»?

Alors M Mamady Doumbouya êtes vous réellement conscient de la responsabilité qui pèse sur vous ou bien vos sentiments moraux sont justes corrompus et que votre transition n’a plus d’yeux, d’oreilles et de cœur?

Est-il vraiment si difficile Colonel Doumbouya de faire comme Assimi Goita ?

Tout porte à croire que votre  aspiration au changement est en train de se transformer en une farce et vous risquez de devenir la prochaine déception programmée de l’histoire récente de la Guinée. 

Aïssatou Chérif Baldé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.