La servitude volontaire: cette perversion inexplicable qui pervertit la nature humaine.

La servitude volontaire et mentale des jeunes africains est de nos jours l’un des obstacles majeurs au développement du continent africain. 

Ce genre de jeunes africains sont malheureusement très nombreux en Afrique mais aussi et surtout en Europe.

Et ces africains adeptes de la servitude volontaire prêt à couler à pic pour disent t-ils s’opposer aux africains qui osent dénoncer le despotisme dans certains États africains ou le racisme structurel, institutionnel en Europe, comme c’est le cas notamment en Allemagne sont capables d’endurer toute sorte d’injustice, d’humiliation pour plaire à leurs maîtres. 

Ils ont été formatés à n’être que des serviteurs des puissances impérialistes à l’image de la plupart de nos dirigeants fainéants africains tels que M Alpha Condé. 

Sans gêne, ils te cracheront à la figure qu’il n’y a pas de racisme en Allemagne ou de dictature en Guinée et qu’ils n’ont d’ailleurs jamais été victimes de racisme.

Or, ils sont non seulement victimes de racisme au quotidien, mais leurs enfants ne sont pas non plus épargnés. 

Et d’ailleurs selon une enquête de L’ONU effectuée en Allemagne, financée par l’État allemand et parue en 2017, parmi les immigrés vivant en Allemagne les africains sont les plus confrontés au racisme dans ce pays. Selon cette même enquête, les africains moins nombreux en Allemagne sont pourtant confrontés au racisme, discrimination et aggression physique, racial profiling, discrimination sur le marché du travail, pendant la recherche de logement, dans les clubs sportifs et dans les écoles… 

Et il ya de cela quelques années, la chancelière Angela Merkel avait d’ailleurs dénoncé lors d’une conférence de presse qu’elle animait cette situation qu’elle avait qualifié d’inadmissible

Mais les Africains adeptes de la servitude volontaire atteint évidemment du syndrome de Stockholm ne veulent pas voir les choses de cette façon, car ils ont été formatés pour aduler ceux qui les mettent à genoux. 

Ils aiment ceux qui les rabaissent à cause de leurs couleurs de peau plus que toi ce frère ou sœur africain qui cherche à restaurer leurs dignités. 

Donc ils embrassent et serrent à deux mains leurs servitudes et se laissent infantiliser dans le seul but de se sentir traité comme un bon petit esclave volontaire, docile, indolent qui ne se plaint jamais de sa condition humaine puisque content de vivre tête baissée dans l’un des pays les plus riches du monde qui est l’Allemagne. 

Or, malgré leur docilité, leur indolence, ils seront toujours considérés par ces États inventeurs du racisme, de la traite négrière, du colonialisme, de l’impérialisme comme des insignifiants transparents.

Car le but de ceux-ci est d’imposer leurs normes, valeurs, traditions, cultures comme étant universelles et par conséquent dominante pour continuer d’avoir accès aux immenses ressources naturelles des pays africains pour assurer leur prospérité et empêcher toute indépendance économique de l’Afrique. 

Le plus surprenant surtout, c’est de voir encore aujourd’hui des milliers voire des millions d’africains misérablement asservis,humiliés partout dans le monde et soumis tête baissée, à un joug déplorable comme c’est le cas en Guinée, non qu’ils soient contraints par une force majeure, mais juste parce qu’ils sont fascinés et, pour ainsi dire, ensorcelés par le seul fait de vivre en Europe, aux États-Unis au Maroc, en Chine, au Qatar, en Arabie-Saoudite ou de servir un système monstrueux, ethniciste; donc capable de trahir, vendre leurs frères comme le sanguinaire Blaise Compaoré l’avait fait au président Thomas Sankara, de s’opposer à leurs frères et sœurs africains qui se battent pour la restauration de leurs dignités. 

Quel paradoxe! 

Alors, j’aimerais juste vous dire qu’en ce qui me concerne, le fait d’être une afro-allemande, vivant en Allemagne ne me fera en rien accepter les injustices telles que la discrimination, le racisme ou encore le rapatriement arbitraire que subissent les africains en Allemagne.

Le fait de porter un nom peul ne me rendra jamais silencieuse face à l’arbitraire en Guinée. 

Du moment où la terre tourne et que les Hommes sont nés libres et égaux, et que les allemands se donnent la liberté d’aller vivre partout dans le monde et que la dignité de chaque être humain doit être respectée et cela conformément à la constitution de la République fédérale allemande, de celle de la Guinée.

Alors, je me donnerai cette liberté de vivre là où je veux sans être complice des injustices vis-à-vis des jeunes guinéens et africains vivant en Allemagne, en Guinée et partout dans le monde.

Je m’opposerai, dénoncerai  toute sorte d’injustice, de racisme, d’oppression des peuples d’où qu’ils viennent. 

Libre à toi adepte de la servitude volontaire de t’abandonner au joug de tes maîtres! 

Continue d’être complice et complaisant de ce système monstrueux et injuste qui affecte chaque corps humain en le reconfigurant!

Mais moi je refuse de concevoir, l’inconcevable ! 

Oui je refuse d’accepter cette perversion qui contredit la nature humaine qui est la servitude volontaire, puisque sans le consentement intérieur de certains sujets complices, il ne saurait exister de tels systèmes tyranniques et discriminatoires. 

Et comme je suis née libre et que la liberté est naturelle, je ne saurais accepter la servitude du peuple africain et y participer activement. 

Je suis arrivée à un stade de ma vie ou je me fiche éperdument de ce que pensent ce genre de personnes, car le fait que tu sois cet esclave volontaire, adepte de l’arbitraire, de l’ethnocentrisme politique et de la tyrannie ne changera en rien ma façon de voir le monde, mes principes et idéaux. 

Aissatou Cherif Balde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *