Guinée: Grâce à Alpha Condé, le vol de terres et l’expulsion forcée des paysans de Boké au profit de grandes sociétés minières propriétaires de mines de bauxite sont rendus possibles.

Quoi de plus normal, car il s’agit bien de la Guinée, ce pays où tout ce qui est interdit est permis.

À l’évidence, l’arrivée de M Alpha Condé au pouvoir a accéléré la dilapidation des ressources naturelles du pays avec des conséquences désastreuses voire cataclysmiques sur les peuples des régions sous le coup de l’exploitation sauvage des ressources minières. 

La région guinéenne la plus touchée par cette surexploitation et destruction est celle de Boké. 

Cette région est devenue la risée de tous les pays expansionnistes et impérialistes qui considèrent l’Afrique comme une sorte de réservoir de matières premières pour assurer la survie de leurs économies et la perpétuation de leur domination. 

En effet, la Guinée classée parmi les pays les plus pauvres du monde et malgré ses immenses ressources naturelles telles que la bauxite est devenue depuis l’arrivée de Alpha Condé l’adroit dilapidateur du trésor public et des ressources naturelles, l’un des principaux exportateurs de ce minerai vers la Chine mais aussi vers l’Allemagne. 

Car l’Allemagne importe pour la production de l’aluminium, deux millions de tonnes de bauxite par an. Et 93,1 % de ces deux millions de tonnes proviendraient de la Guinée notamment de la région de Boké. Ces tonnes de bauxite permettent à l’Allemagne d’assurer la survie de son industrie automobile. 

Pour ce faire, le gouvernement allemand avec la complicité de l’État guinéen use de tous les moyens pour avoir accès à la bauxite guinéenne.

L’État allemand a en effet assuré la garantie du crédit d’une valeur de 250 millions d’euros à une de ses multinationales pour l’exploitation des mines de Sangaredi. Il s’agit ici de la multinationale Aluminiumoxidwerke de Stade non loin de la ville de Hambourg spécialisée dans la transformation de la bauxite en Aluminium. 

Ainsi pour permettre aux allemands d’avoir des voitures luxueuses telles que la Porsche Cayenne, la Q7 ou encore des voitures de Volkswagens, de Mercedes Benz, d’ Audi à vil prix et garantir l’emploi de 500 personnes travaillant pour la multinationale allemande; le gouvernement allemand finance avec l’aval du régime de Conakry via la société guinéenne CBG, l’expropriation des terres des populations de Boké.

Ces deux gouvernements obligent 13 villages tels que le village de Hamdanlaye à quitter les terres de leurs ancêtres pour aller vivre dans des endroits poussiéreux, sans eau, électricité bref des zones dépourvues de tout. 

Après le village de Hamdanlaye 12 autres villages se trouvent aujourd’hui sur la liste de ceux qui doivent être obligés par la CBG à céder leurs terres par la force aux allemands. 

Les médias allemands et tout comme les ONGs de défense de l’environnement et le droit des autochtones telles que Powershift ou encore Rettet den Regenwald e. V. s’activent depuis des années pour empêcher l’expropriation des 13 villages de Boké.

Une plainte a été déjà portée depuis 2019 par le village de Hamdanlaye contre l’Allemagne et notamment la banque mondiale qui a accordé à la société guinéenne CBG un crédit à hauteur de 722 millions d’euros pour assurer l’exploitation et l’élargissement des mines de Sangaredi. D’autres banques des pays occidentaux ont aussi leur part dans cette somme de 722 millions d’euros accordée à la Guinée. 

Mais pendant ce temps la CBG (compagnie des bauxites de Guinée) et le gouvernement guinéen brillent par un silence assourdissant et un cynisme cinglant. 

La bauxite de Guinée qui représente désormais une large part de l’aluminium produit à l’échelle internationale et destiné aux pièces automobiles et aéronautiques ainsi qu’aux produits de consommation comme les canettes et le papier d’aluminium est devenue une malédiction pour le peuple de Guinée notamment celui de Boké.

Non seulement le gouvernement guinéen détruit carrément la vie de ces villageois, viole leurs droits mais détruit aussi la faune et la flore des zones exploitées. 

Pire, si la bauxite guinéenne permet à l’Allemagne de garantir le fonctionnement de son industrie automobile et par conséquent la prospérité en créant des emplois pour ainsi permettre aux allemands d’acheter des voitures à vil prix, les jeunes guinéens déboutés dans leurs demandes d’asile en Allemagne sont par contre traités par les offices de l’immigration allemandes comme des insignifiants transparents. 

Ils sont humiliés, maltraités, discriminés et déportés comme des colis. 

Ces jeunes guinéens sont à cet effet criminalisés, déshumanisés dans ce pays qui est l’Allemagne. 

Et pourtant la  bauxite de leur pays d’origine la Guinée reste incontestablement l’une des sources de la survie de l’industrie automobile allemande. 

Une situation paradoxale traumatique, injuste et des plus grotesques. 

Mais avec un président dilapidateur adroit capable de donner l’accent de la vérité au mensonge, à rendre les assassinats du peuple, son indignité, sa déshumanisation respectable, tout est permis même ce qui est interdit. 

Le président Alpha Condé qui gouverne avec cynisme et zerocratie fait aujourd’hui preuve de solidarité avec les allemands pour déposséder les guinéens de leurs terres en Guinée et lorsqu’ils se retrouvent en Allemagne par manque de perspectives en Guinée, il vient les chercher pour les déportés comme des animaux. 

Quoi de plus normal pour un gouvernement ripoux! 

Car il s’agit bien d’une coalition d’égoïstes criminels. Chacun reste avec les autres pour se sauver soi-même.

Pour ce genre de personnes atrocement humaine, avide de pouvoir, mercantile, opportuniste, source de guerres, de souffrances, de destruction, de haine, de racisme, de l’ethnocentrisme politique;

c’est-à-dire des personnes incapables de solidarité, d’empathie, d’humanisme, de partage avec et pour les plus faibles, de s’ouvrir à la souffrance des peuples ne doivent bénéficier d’aucun respect. 

Personnellement ma conscience me l’interdit!

Je préfère d’ailleurs affronter le monde en suivant ma conscience que d’affronter ma conscience en voulant plaire à tout le monde. 

Qu’à cela ne tienne, M Alpha Condé, Dr Ibrahima Kalil Kaba, M Damantang Camara, M Souleymane Traoré, le directeur général de la CBG, M Magassouba, le ministre des mines guinéens, la servitude du peuple de Guinée, l’humiliation des jeunes guinéens en Allemagne n’ont plus de nom. 

Vous avez vendu les guinéens et la Guinée. Et vous êtes la source des malheurs des citoyens guinéens de l’Allemagne et de Boké puisque vous refusez aujourd’hui pour des raisons égotiques d’assumer pleinement votre fonction de puissance publique notamment pour faire respecter les réglementations en vigueur et de contrôler les activités des entreprises minières telles que « Aluminium Oxid Stade ». 

Grâce à votre manque de patriotisme, les sociétés minières arrivent à profiter de la protection ambiguë des droits fonciers ruraux par la législation guinéenne pour exproprier des terres agricoles ancestrales sans offrir d’indemnisation adéquate, ou en versant des paiements financiers qui ne compensent pas le profit que les communautés en tiraient.

Et la population de Boké qui voit les investissements financiers réalisés par les sociétés, les taxes et les impôts perçus, les camions transportant la bauxite de leurs terres agricoles vers les pays étrangers, continuent de respirer la poussière et s’interroger“Quels bénéfices en tirons-nous ? ” ».

Quant aux jeunes guinéens emprisonnés en Allemagne pour fin de déportation ce lundi 28.06.2021, ils toisent de leur cellule votre mépris, votre hypocrisie, votre égoïsme avec dédain.

Aissatou Cherif Balde. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *