Franceafrique: la seule chose dont le peuple africain a besoin pour être libre est le courage.

Toutes ces polémiques des africains autour de la présence française, russe, chinoise, turque  en Afrique ont déjà les relents d’une querelle de bouffons. 

Car toutes ces nations y sont présentes pour nous exploiter, assujettir et spolier. 

Si nous voulons être libres, travaillons et imposons les, des relations fondées sur le respect, la clarté et la solidarité.

Realpolitik et la force des théories racistes et impérialistes obligeant, ils ne vont jamais nous aimer à plus forte raison nous aidez à développer nos États. 

N’est-ce pas notre continent est le moteur du monde, mais il y manque de carburant depuis que l’Europe notamment la France nous impose un mariage forcé avec un viol à perpétuité? 

Sortons alors de cette fausse polémique, car ces États sans exception ont tous des attitudes expansionnistes.

Ils n’aiment pas notre bien mais ils aiment plutôt nos biens. Pour ces États, nous ne sommes qu’un jardin zoologique.

Et n’oublions surtout pas que l’expansionnisme peut prendre la forme du colonialisme, de l’impérialisme.

Donc il n’est pas exclu que d’autres États comme la Russie, la Chine pensent aussi à nous coloniser, puisqu’ils peuvent sans doute comme la France compter sur le soutien de nos élites corrompues , décérébrées. 

Alors ce qu’il nous faut, c’est juste le courage de dire non à tous ces pays aux attitudes expansionnistes et optez pour de nouvelles relations fondées sur le respect des peuples africains et la défense de leurs intérêts.

Ce courage, on en a désespérément besoin.

Et il faudra pour ce faire mettre fin à la naissance de cette politique qui tue les biens de l’avenir de l’Afrique par le biais des esclaves volontaires. 

À défaut ils continueront à nous éteindre dans une agonie indéfinie. Et ils vont rôder autour, s’y implanter à l’intérieur en poussant à notre décadence.

Aissatou Cherif Balde. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *