L’élite des anciennes colonies françaises: Une horde de loups sans honneur et dignité.

Mandela disait souvent que  «l’honneur appartient à ceux qui jamais ne s’éloignent de la vérité même dans l’obscurité et la difficulté, ceux qui essayent toujours et qui ne se laissent pas décourager même par les insultes, l’humiliation ou même la défaite ». 

L’un des problèmes majeurs des peuples des anciennes colonies françaises est d’avoir en leur tête une élite abjecte sans honneur et dignité. 

Une élite qui aime les raccourcis, les compromissions et le compromis, l’obscurité et l’obstination. Le soutien de cette élite au coup d’État militaire au Tchad en fait foi. 

Étant sans honneur et dignité avec des idées obscures et absurdes,préférant humilier appauvrir sans modération le peuple de cette partie de l’Afrique, ils s’octroient tout de même depuis plus de 50 ans l’argent, le pouvoir, les honneurs, la jouissance, la puissance, la domination, la propriété. 

Cette poignée d’élite aliénée a décidé que pour le peuple, c’est-à-dire les petits, les sans-grade; la pauvreté, l’obéissance, le renoncement, l’impuissance, la soumission, le mal-être sont largement suffisants. 

L’assassinat du président tchadien Idriss Deby cette semaine suivi d’un coup d’état militaire, pourtant contraire aux dispositions de la constitution tchadienne mais soutenu par tous les présidents francophones et leurs maître Emmnuel Macron prouve à quel point cette élite est décébrée. 

La France en tant que puissance colonisatrice fidèle à sa politique d’exploitation, d’asservissement et d’appauvrissement de ses anciennes colonies, ne soutenant que de tels coup d’état anticonstitutionnels, arbitraires au Togo, Burkina, Tchad, des pouvoirs maléfiques contraire à la volonté du peuple en Guinée, Cameroun, Bénin, Côte d’Ivoire, Gabon, Congo-Brazzaville… pour assurer sa survie, n’étonne plus personne. 

Par dessus tout, ce qui est intriguant voire énigmatique aujourd’hui, c’est le fait que cette élite africaine à la tête de nos États anachroniques et le peuple ne soient liés que par un destin maudit, où il n’y a de place que pour les tueries, l’asservissement, l’intimidation, la pression, l’arbitraire, le vol, le viol, le mépris, la méfiance, la muflerie, des élites décérébrées, des masses avilis. 

Partout dans ces pays, c’est le même scénario: Naissance de dynastie autocratique, rébellion, coup d’état constitutionnel, conflits armés, terrorisme, pauvreté, violence et violation graves des droits des peuples. 

L’élite au pouvoir dans ces pays est juste un oppresseur contrairement au colon venu de l’intérieur avec un fouet qui nous méprise parce qu’elle nous oppresse. 

Le président Idriss Deby ne faisait pas exception. Il était comme la plupart des présidents de cette zone celui qui maudissait le diable en public, mais qui pratiquaient ses principes en privée. Et il est tout juste parti du pouvoir tout comme il est venu. 

Le Tchad est sur le point de devenir la prochaine dynastie autocratique de l’Afrique francophone.

En effet, personne ne viendra développer nos nations à notre place, d’où la nécessité d’un changement réel. Il faudra pour ce faire commencer à respecter ce peuple, les lois et constitutions de nos pays. 

Vous ne pouvez pas continuer à re-verrouiller le système démocratique à votre profit en recréant les conditions de la non-alternance et espérer ainsi mettre fin aux drames récurrents dans cette zone. 

Il vous est impossible de continuer à ignorer votre rôle dans la disparition des populations africaines de cette zone. 

Car dans cette partie de l’Afrique, de par votre faute il n’en est plus question de leurs intérêts, projets, rêves, les spécificités de chaque pays, les aspirations des jeunesses. Raison pour laquelle, le peuple de cette zone ne peut donner que la version aggravée, de vos valeurs et de vos comportements. 

Du moment où vous n’avez que du mépris pour ce peuple et que vous vous sentez plus liés à un Macron, à un Putin, ou encore à  la Chine, à l’Arabie Saoudite qu’à votre propre peuple; votre autorité morale et légitimité resteront toujours contestées; soit à travers les armes comme au Tchad ou à travers la résistance pacifique comme au Mali. 

La résistance pacifique à cette oppression de l’intérieur étant la seule alternative crédible pour éviter la disparition des populations de cette zone et la dislocation de nos nations fragiles, doit être à tout prix soutenue pour pouvoir mettre fin à l’asservissement de ce peuple. 

#Aissatou Cherif Balde 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *