Ibrahima Kourouma, le paroxysme d’une déficience intellectuelle et morale.

On dit souvent que « la haine est un état psychologique qui se caractérise par une aversion profonde, et une colère pour une personne, un groupe, ou un fait ».

L’élite guinéenne a côté du mépris pour le peuple, n’a pour lui que de la haine. 

Ceci dit, la haine du ministre Ibrahima Kourouma en charge de destruction arbitraire des biens en Guinée, pour les pauvres citoyens guinéens et notamment ceux de l’axe est sans limite.

Son aversion pour les plus pauvres des guinéens, sous l’effet d’un troisième mandat inespéré est si profonde qu’il a décidé de fermer les cimetières de la commune de Ratoma pour dit-il faciliter les travaux d’aménagement du site de Koloma.

Quelle énormité ! 

M Kourouma, fort de sa puissance et du soutien de son mentor Alpha Condé, animé par le déni de justice; cet homme en charge du bouleversement, de la désorganisation, du démontage des biens des citoyens guinéens ne dégaine pas.

Et pourtant la plupart des habitations détruites n’étaient pas construites sur des zones à haut risque.

Si le super ministre avait la ferme volonté de changer la physionomie de la ville de Conakry, il allait d’abord commencer par s’occuper des constructions anarchiques dans des zones inondables et à risques par exemple.

Car la Guinée pâtit d’infrastructures défaillantes, en particulier pour les égouts et la gestion des eaux et cela se fait surtout sentir en saison pluvieuse à Conakry.

Les constructions anarchiques dans des zones inondables telles que Kaloum, Minière, Dixin-Port, Gbessia, Yimbaya, Lambanyi et non inondables sont légion à Conakry, métropole de plus d’un millions d’habitants. 

Mais ceci ne fait pas partie de vos projets, car la plupart de ces endroits sont occupés par des personnes comme vous; c’est-à-dire des anciens et nouveaux voleurs de la république qui se trouvent au-dessus de la loi.

Pire, votre gouvernement bientôt plus de 10 ans à la tête de l’État guinéen est incapable de créer des projets pilotes de logement social, une politique de logement social pour rompre avec les constructions anarchiques, en offrant des logements abordables mieux localisés à la population guinéenne.

Mais vous préférez nager dans l’amateurisme, gouverner de façon hasardeuse et c’est pourquoi vous avez décidé de procéder à partir du 10 mai prochain, à la fermeture des cimetières de la commune de Ratoma.

Tout simplement, parce que votre ministère doit y faire des travaux notamment des terrassements généraux, l’assainissement, le bitumage et la signalisation des voies, l’éclairage du site de koloma.

Sauf qu’on a comme l’impression que vous ne savez pas non seulement ce que vous faites et que votre rôle de sous-dictateur, subalterne d’une nouvelle tyrannie, vous  à emmener à prendre du goût pour la destruction de tous les domaines de la vie quotidienne des pauvres citoyens guinéens.

Il vous faut sévir contre les pauvres en Guinée, comme de la peste.

Sinon, en lieu et place de la fermeture des cimetières, sans être en mesure d’offrir une alternative crédible à la population pendant ce mois saint de ramadan; c’est-à-dire  sans proposer un endroit où elle pourra enterrer ses morts et sans pouvoir lui dire jusqu’à quand cette fermeture durera. 

Il serait plutôt  judicieux de faire un travail sur vous pour comprendre et gérer votre haine et permettre de limiter ses conséquences et d’en tirer une énergie différente que celle que vous déversez depuis des mois sur les pauvres populations guinéennes.

Car vous en faites probablement de trop et  vous faites souffrir beaucoup de personnes dans ce pays. 

Mais vous n’y penserez certainement pas, du moment où c’est grâce à cette haine, cette déficience intellectuelle et morale donc c’est grâce à votre négativité que vous avez pu atteindre le sommet de l’État.

Respect des forts, mépris des faibles, amour de l’argent, désir d’inégalité, d’injustice, de domination avec un ego démesuré, des dérives qui marquent votre face sombre et celle de votre pouvoir. 

Un cimetière étant un groupement de sépultures, parfois attenant à un lieu de culte ne se ferme pas de façon hasardeuse et pour des raisons aussi absurdes. Car dans ces cimetières reposent des morts qui ont mérité respect et considération. 

En tant que ministre de l’aménagement et du territoire, votre rôle ne doit pas se limiter seulement à détruire, à démolir les biens des gens.

Les cimetières étant par exemple des espaces publics, leurs gestion, entretien sont de votre responsabilité.

Or, ces sites sont en proie à une gestion peu responsable de la part de votre gouvernement. Il doit certainement avoir un budget alloué à la gestion de ces sites, mais il est certainement détourné pour d’autres fins.

Cette fermeture des cimetières de la commune de Ratoma est juste une façon éhontée de vouloir cacher l’inefficacité des pouvoirs publics guinéens, de votre ministère en matière d’urbanisation. 

#Aissatou Cherif Balde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *