Guinée: La scandaleuse candidature annoncée de Mr Cellou Dalein Diallo à la sélection du 18 octobre 2020.

On s’attendait à tout sinon à autre chose qu’à une nouvelle candidature de sieur Cellou Dalein Diallo, président de L’UFDG par effraction et par faux pas du destin, à l’enterrement prochain de l’alternance démocratique en Guinée fixé au 18.10.2020.

Et pour cause, combien de jeunes innocents ont été tués depuis le 14.10.2019?

À l’entame, nul n’est mieux placé que sieur Cellou Dalein Diallo lui-même pour savoir que cette candidature, orchestrée à coups d’argent, de démagogie et de roublardise sans congrès , demeure une investiture de tous les dangers. Et elle est à la limite une aventure mais surtout un fond de commerce comme de par le passé d’ailleurs.. Car il sait pertinemment qu’avec le fichier électoral actuel, il ne peut pas être élu et il ne sera donc jamais à la tête de la magistrature suprême de l’Etat guinéen.

Mais fidèle à lui même depuis 2015, il s’engage aujourd’hui à accompagner officiellement le président Alpha Condé, le nouveau despote guinéen décidant ainsi de trahir les martyrs et de surtout faire de la démocratisation de la Guinée lettre morte. Comme en 2015, il promet encore à ses militants, qu’il va remporter la mascarade électorale d’octobre 2020 parce que cette fois ci, ils ont opté pour la meilleure stratégie.

Ainsi ils remporteront les élections haut la main et cela grâce à ses amis et soutiens. Ceci dit, la mascarade électorale du 18 octobre 2020 fondée sur une fausse constitution obtenue au prix du sang des guinéens ne sera qu’une simple formalité pour lui. Sauf que ce scénario n’est que chimère et pure illusion..

Et celui qui vit d’illusions meurt de désillusions sieur Cellou Dalein Diallo.

En effet, tout observateur de la vie politique guinéenne averti et tout analyste sérieux vous diront que vous êtes entrain de participer à votre troisième échec cuisant et que “trois échecs” seraient déjà beaucoup.

Donc il serait pour une fois plus judicieux de mettre l’intérêt de la nation guinéenne au dessus de vos ambitions personnelles, afin de sauver la démocratie guinéenne.

Mais malheureusement, vous avez fait sans surprise le choix de vous mettre sous tutelle de Mr Alpha Condé et Mr Kassory Fofana, en refusant d’être du côté du peuple de Guinée.

Comme en 2003, vous avez donc fait le choix sieur Cellou Dalein Diallo de contribuer à travers la sélection du 18.10.20 à solidifier les structures autoritaires du pouvoir guinéen.

Avec vous, votre parti politique L’UFDG accepte donc de cautionner l’idée du tripatouillage constitutionnel du 22.03.20, qui affaiblit au lieu de renforcer le processus démocratique en Guinée, un processus déjà fort verrouillé.

Apparemment étant le seul capable de porter haut le flambeau de votre parti vers la voie des ténèbres, vous vous êtes inscrit dans la logique des « candidats par habitude » simplement pour capter l’argent des partenaires politiques extérieurs de votre famille politique, victimes de vos bourrages et lavages de cerveau.

Ainsi avec vous, le militantisme à L’UFDG refuse depuis dix ans de s’inscrire sur la durée, préférant de se contenter de suivre le rythme des échéances électorales.

Tant mieux et libre à vous sieur Cellou Dalein Diallo.

Mais pour une fois, il faut avoir la descence de sauvegarder les vies des pauvres innocents après votre mascarade électorale du 18 octobre 2020. À défaut votre combat superflu devient sans limite, destructeur et empoisonneur.

Aissatou Cherif Baldé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.