Le président Alpha Condé serait-il pris en otage par ses hommes nuisibles ?

À l’entame, Il est évident qu’il existe autour du président Alpha Condé toutes sortes de personnes nuisibles: le nuisible d’occasion, le nuisible par distraction, le nuisible oisif, le nuisible persistant et le nuisible arrogant. Et il ne faut jamais les sous-estimer, et croire surtout que l’on s’en défait comme un revers de manche ou d’un coup de torchon. Car le nuisible se révèle toujours dangereux et il est comme le cafard, indestructible.

Les tueries souvent enregistrées en Guinée pendant les manifestations sociales ou politiques contre les dérives du pouvoir en place prouvent à suffisance, ô combien de fois les hommes qui entourent le chef de l’Etat ont la capacité de nuire et ne sont imbibés que de leurs intérêts égoïstes. 

Ce qui est inquiétant, c’est le silence coupable du président de la République sur les agissements des acteurs de l’appareil répressif du régime ainsi que ceux qui excellent dans les malversations financières. 

Est-il possible qu’il soit pris en otage par ce clan mafieux en la tête Mohamed Diané, Kiridi Bangoura, Ibrahima Keira, Tibou Kamara, Kassory Fofana,  Amadou Damaro Camara, Malick Sankon, Kabinet  Sylla Alias “Bill Gates”, Mr Baidy Aribot, Papa Koly Kourouma et autres. Ces gens devenus  habiles dans le mensonge politiques, la corruption ne veulent rien lâcher et se servent de lui pour détruire la nation. Leur seule ambition est de piller le pays en toute impunité. Quitte à sacrifier leur champion.

À ce titre, il reviendrait ainsi au président Alpha Condé de comprendre, qu’il n’est pas tenu obligé de laisser en toute impunité ces sangsues  continuer leur sale besogne pendant que la majorité des Guinéens croupissent dans la misère. En moins de 10 ans, la plupart de ces personnes ont obtenu  une source de revenu intarissable, et ils ne sont pas prêts à quitter les commandes.. Ils sont comme des parasites qui ne bâtissent rien,. Et c’est pourquoi ils sont parvenus à caporaliser toutes les institutions étatiques du pays.. 

Pour atteindre ces objectifs, ils font usage du mensonge, et ça les consolent et les apaisent. Des mensonges du genre ‘’l’hôpital de Donka  est un hôpital de référence dans la sous-région ouest africaine’’. Et pourtant l’apparition de la pandémie du coronavirus nous révèle le contraire et cela grâce aux révélations des patients de la COVID-19 issus de leurs rangs. 

C’est dans ce cadre qu’ils ont trouvé la formule cynique en changeant la Constitution pour permettre à leur Champion de briguer un 3ème voire un 4ème mandat. Et aujourd’hui, ils s’activent pour la tenue d’une mascarade électorale, en complicité avec l’opposition politique, afin de légitimer leur coup de force. 

Habitués alors à ce genre de jeu perfide, ils poussent  le Président Alpha Condé à sortir, par la petite porte de  l’Histoire, une imposture de l’histoire récente de la Guinée et d’ailleurs de l’Afrique “francophone”.

Pourtant, le Président Alpha Condé peut bien se libérer de ce carcan mafieux qui semble le tenir jusqu’au coup. Evidemment, s’il le veut et décide de le faire !  Ainsi, il fera le don de sa personne à la Guinée pour enfin libérer le peuple de griffes de l’Ogre du système qui le ronge depuis 62 ans. Car,  c’est lui le chef et les décisions d’un chef d’Etat  mauvaises ou bonnes peuvent bien aller au-delà de son temps de règne. 

Et c’est pourquoi d’ailleurs les conséquences des décisions de feu président Lansana Conté  qui consistaient à faire la promotion des loups affamés, des médiocres, impactent encore aujourd’hui la vie de la nation guinéenne. Et ces gens sévissent de nos jours et dans l’opposition politique et dans la mouvance présidentielle. 

Et la situation actuelle du pays, évoluant entre une scène politique ornementale, une illusion de la vie politique, une dépolitisation ambiante, une stérilisation du champ politique, avec une constitution, une assemblée illégitime et un éventuel troisième mandat de trop, demeure une forme de torture et de déshumanisation du peuple de Guinée. 

Que cela n’empêche,  Mr Alpha Condé, pourrait  encore marquer son temps dans le positif et écrire l’histoire guinéenne, en considérant le privilège que les citoyens guinéens, lui ont conféré, en tant que premier opposant à accéder à la tête de l’État, afin de conduire la Guinée hors de la vallée des ténèbres.

Pour ce faire, il doit pour une fois accepter d’être à l’écoute de son peuple, sans exception, être surtout le président de tous les Guinéens, avec pour objectif principal, faire respecter la Constitution et, au-delà , faire respecter la Loi. 

Alors, j’espère Mr le Président Alpha Condé, que vous comprendrez ce message, car demain il sera trop tard pour bien faire.

« Etre élu, c’est un mandat, pas un métier » nous di’-on.. 

#Aissatou Chérif Baldé.

2 commentaires

  1. Je regrette que l’on continue à trouver des des boucs émissaires à un président dont on connaît le passé politique marqué par la violence et l’ethnostrategie et qui a toujours assumé les failles de sa gouvernance dans la haine, la violence et et les petits calculs. Au temps de Sekou Touré, on disait la même chose. Ce qui est regrettable c’est de fermer les yeux sur les 10 années de dérives d’un homme comme Condé Alpha sans négliger la façon dont il a pris ce pouvoir et le pays en otage et tenter de blâmer ses amis et soutiens et aussi espérer que cet individu peut apporter quelque chose de positif à la nation. C’est dommage!

  2. Une supercherie habile qui a mis tous les opposants dans une position ambigües. Confisation du pouvoir par des mecanismes inhabituels et dictatoriaux tels le referrndum constitutionnel et les legislatives qui ont écarté de la course les principaux partis politiques la mise en place dune assemblee non representative au service de lexecutif constituent une confiscation du pouvoir sans precedent dans lhistoire de notre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.